Bienvenue au Comité régional Occitanie des clubs alpins français et de montagne

International Winter Climbing Meet janvier 2016-Alpinisme- un rassemblement à la mode écossaise

Texte et photos : Jérémy Brauge

Au cours de la semaine 38 grimpeurs venus de 28 pays différents ont fait équipe avec 42 grimpeurs-hôtes britanniques pour faire de l'escalade mixte sur les collines écossaises. Certains, déjà adeptes de la discipline se sont vite familiarisés avec le style de la région,  pour d'autres ce fut une première en crampons. Il y avait un vrai mélange d'âges, de capacités et d'origines, mais tout le monde était vraiment excité à l'idée de sortir dans la tourmente pour découvrir les plaisirs (parfois sadomasochistes) et l'exaltation de l'escalade mixte écossaise.

Malheureusement, nous avons tous été frustrés par les difficultés météorologiques. Les conditions de glace étaient très pauvres pendant la semaine, avec la tempête Gertrude des orages sévères ont recouvert le nord de la Grande-Bretagne. Dans un premier temps, il faisait trop chaud, un dégel important ayant précédé l'événement et les deux premiers jours ont été consacrés au drytooling sur le site majeur de Newtyle au nord d'Édimbourg et aux falaises d'escalade traditionnelle en bord de mer de Cummingston et Logie Head.

Par la suite un vent très violent s'est levé, agrémenté d'une pluie battante, obligeant même les locaux à renoncer (chose auparavant considérée comme «impossible» en Ecosse!).
Les conditions se sont améliorées à la mi-semaine. Avec des températures plus basses, une chute de neige durant la nuit, et une accalmie temporaire des vents de tempête, les bonnes conditions de grimpe se sont finalement installées petit à petit le mercredi 27 Janvier.
Des équipes se sont alors dirigées vers les emplacements bien connus de début de saison des Corries du Nord, Ben Nevis et Beinn Eighe tandis que d'autres sont restées dans les Cairngorms sur le Coira t-sneachda et le Coira un Lochain, les deux cirques du massif.

 

Par la suite un vent très violent s'est levé, agrémenté d'une pluie battante, obligeant même les locaux à renoncer (chose auparavant considérée comme «impossible» en Ecosse!).
Les conditions se sont améliorées à la mi-semaine. Avec des températures plus basses, une chute de neige durant la nuit, et une accalmie temporaire des vents de tempête, les bonnes conditions de grimpe se sont finalement installées petit à petit le mercredi 27 Janvier.
Des équipes se sont alors dirigées vers les emplacements bien connus de début de saison des Corries du Nord, Ben Nevis et Beinn Eighe tandis que d'autres sont restées dans les Cairngorms sur le Coira t-sneachda et le Coira un Lochain, les deux cirques du massif.

La météo du jeudi était particulièrement mauvaise, 125 mph de vent ont été enregistrés à la station météorologique de Cairn Gorm ! (soit 200 km/h), et la neige s'était enfin décidée à tomber, la mixture parfaite, alors quoi de mieux pour une bonne soumission à la Scotish ? Deux gore tex enfilées plus tard, le masque sur le nez, nous sommes tous prêt à affronter la colère du ciel tel un lavage de voiture. Ce jour la, Gaël et moi grimpons ensemble dans le Coira t-sneachda, réalisant dans la matinée The Message et The Line Haston, deux voies de 90 m (VI, 6) (correspondant à du M5) dans des conditions très orageuses. Ici une demi journée suffit pour te vider les batteries, si la grimpe n'a pas fini de t'user la carcasse la météo finira le boulot.

Sur la fin de la semaine le vent s'accentuant de plus belle, très peu d'équipe sortirent en montagne. Pour notre part nous sommes retournés grimper à Newstyle dans le fameux Tube histoire de se fumer les bras une bonne fois pour toutes, la-bas le dry tooling ressemble plus à
du wet tooling. Une journée pas des moindres car nous rentrons bien fatigués à Glenmore Lodge avec des croix dans la poche dont Fast and Furious, un D11 old school.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nuit de vendredi à samedi fut chargée en neige. Comme les vents et les tempêtes de neige incessantes étaient trop fortes, toutes les équipes qui ont tentées de grimper dans les Corries du Nord ont retournées en arrière.
Ski, rando et escalade indoor ont été les activités de la journée.
La rencontre a pris fin le samedi soir avec la discothèque qui a duré jusqu'aux premières heures du dimanche matin.
Malgré le temps et les conditions difficiles (certainement les pires jamais connues sur un BMC international Winter Climbing Meet), la semaine a été un grand succès.

Chaque soir, des présentations, réalisées par des invités, ont su nous captiver sur le potentiel d'escalade hivernale dans leur pays d'origine, à savoir l'Ecosse, le Canada, les États-Unis, la Grèce, l'Inde et le Portugal. Des idées ont été partagées, des histoires racontées et des amitiés se sont formées. Même si avec Gael nous parlions anglais comme des vaches espagnoles, nous avons réussi à honorer le CAF tant sur le caillou qu'au bar. Nous sommes tous rentrés chez nous avec un nouveau respect pour les montagnes écossaises, le temps, mais surtout pour tous ces grimpeurs écossais extrêmement serviables et accueillants.
Merci à Nick Colton et Becky McGovern de la BMC qui ont dévoilé un tel optimiste tout au long de la semaine et ont travaillé dur pour ce grand événement.

Share
Compteur d'affichages des articles
183440